L'ACTUALITE RUSSE EN FRANCAIS MISE AU POINT PAR RUSSIE POLITICS SUR Facebook ET Twitter!

mercredi 17 janvier 2018

Russie: après les JO, la Coupe du Monde?



La FIFA vient de s'adresser à Rodchenkov, l'auteur du journal intime ayant permis à la très indépendante commission McLaren d'interdire la Russie de JO d'hiver. La question du dopage dans le football arrive juste avant que la Russie n'organise la Coupe du Monde. Chez elle. 

mardi 16 janvier 2018

81% des Russes sont prêts à voter Poutine aux présidentielles



Les élections présidentielles se rapprochent, la liste des candidats les plus solides est globalement posée et les Russes peuvent faire leur choix. Celui-ci est simple, clair, sans équivoque: ils veulent la stabilité, ne recherchent pas le risque et votent V. Poutine, qui devrait passer au 1er tour.

lundi 15 janvier 2018

Forces de sécurité aux frontières: les Etats-Unis s'attaquent à l'intégrité territoriale de la Syrie



Le combat contre Daesh ayant été perdu par la coalition américaine en Syrie, puisque non seulement Assad est toujours en place, mais il va le rester, les Etats-Unis ont mis en place un Plan B: armer une Force de sécurité aux frontières afin de réactiver le conflit en jouant, notamment, la carte kurde contre la Syrie et ses alliés.

vendredi 12 janvier 2018

Pourquoi le procureur veut interdire le Centre de représentation de Donetsk, mais pas le Comité pour l'autodétermination de la Catalogne Nord?



Le procureur de la République vient de découvrir que l'objet de l'association loi 1901, appelée "Centre de représentation officielle en France de la République de Donetsk", est illégal car il s'agit d'une mission consulaire d'un pays non reconnu par la France, enregistrée sous la loi de 1901, qui est donc une association et à laquelle la Convention de Vienne ne peut s'appliquer. Vous vous y perdez? C'est normal, le procureur aussi, manifestement. Mais soyons clément avec lui, il n'est pas toujours si facile de détourner le droit au profit de politiques conjoncturelles. Surtout que, en général, on ne devient pas procureur de la République pour cela.

jeudi 11 janvier 2018

Après RT, les Etats-Unis s'attaquent à Ria Global: quid de la pluralité?



Ne vous méprenez pas, personne ne remet en cause la liberté d'expression. Ce qui est remis en cause c'est sa pluralité. En effet, qui vous empêche de répéter les "vérités" communément admises? Nous en sommes à peu près arrivés là.
De Macron à l'Allemagne, en passant obligatoirement par les Etats-Unis avec RT et Ria Global, les chantres de la démocratie sombrent dans le gouffre de la censure: le mythe même de la liberté de parole est devenu trop dangereux pour un régime à bout de souffle. 

mercredi 10 janvier 2018

La Russie, les Etats-Unis et les attaques de drones en Syrie



Les Etats-Unis ne peuvent se permettre une victoire russe en Syrie, sans que l'atteinte portée à leur image ne soit longue et onéreuse à faire oublier, surtout dans un monde où l'image est fondamentale. C'est dans cette optique que l'on peut lire l'attaque de drones chargés d'explosifs contre les bases russes de Hmeimim et Tartous, dont le ministère de la Défense révèle indirectement l'implication des Etats-Unis.

mardi 9 janvier 2018

Billet du jour: pourquoi veut-on que les femmes aient tellement peur d'être des femmes?


Toute société, pour fonctionner, a besoin d'harmonie et d'équilibre. Si les termes de l'équilibre évoluent avec le temps, le résultat doit rester le même, sinon la société chavire. Et notre société chavire sous la dérive destructrice d'un féminisme, qui n'a plus rien à voir avec les femmes. De Wonder Woman à Carmen, elles détruisent un monde, notre monde, parce qu'elles ne se sentent pas à la hauteur.

lundi 8 janvier 2018

Orban: ce ne sont pas des migrants, ce sont des envahisseurs



La crispation du conflit entre les pays d'Europe de l'Est et l'UE sur la question de l'immigration de masse met à nu le caractère globaliste anti-étatique de ce projet dit européen, autant que la disparition politique des pays de l'Ouest européen.

vendredi 5 janvier 2018

Groudinine: pourquoi les communistes russes se sont fait hacker par les nationalistes?

Illustration du programme défendu par P. Groudinine


Le patriotisme en Russie est une valeur réellement ancrée dans la population. Incarné par la figure de V. Poutine, qui lors ce dernier mandat a renforcé les teintes libérales dans sa gouvernance, la question de la succession se pose. Et elle se pose dans un vide politique. C'est dans ce contexte que les communistes viennent de se faire troller par les nationalistes.

jeudi 4 janvier 2018

Billet d'humour (noir): Alfa Bank sort le drapeau neutre



Suite aux nouvelles sanctions adoptées par les Etats-Unis en décembre contre la Russie et devant entrer en vigueur en début d'année, la banque russe Alfa bank a décidé de ne pas prendre de risques et de ne plus s'occuper des entreprises militaires russes visées.

 Alfa Bank sort aussi le drapeau neutre ... Qui sera le suivant?

mercredi 3 janvier 2018

Interview du directeur du FSB russe (deuxième partie)



Autant la première partie de l'interview du directeur du FSB, Alexandre Bortnikov, que nous avons publiée hier portait sur l'évolution historique des organes de sécurité en Russie, autant cette partie est consacrée aux enjeux actuels et permet de donner une image rénovée de cette institution sujette à tant de fantasmes. Ayant tiré les leçons du passé, le FSB est entré de plein-pied dans le monde d'aujourd'hui, participant pleinement à la résolution des enjeux de sécurité internationale qui sont ceux de notre époque.

mardi 2 janvier 2018

L'interview du directeur du FSB russe (Partie 1)

A. Bortnikov, à gauche, et V. Fronine, rédacteur en chef de Rossiïskaya Gazeta


Sortant de sa réserve habituelle, le directeur du FSB Alexandre Bortnikov a donné une interview à contre-courant fin décembre en raison du centenaire des services de sécurité russes. Ce qui a provoqué une montée de colère et d'indignation de la part de la "bonne société progressiste". Toujours la même. Toujours dans le même rôle: celui de la conscience sociale autoproclamée, remplissant tout à la fois les fonctions du juge et de l'exécuteur. Un peu la tchéka des temps modernes, finalement. Quel fut le crime commis par le directeur du FSB? Ignoble. Impardonnable. Imaginez un peu, à l'heure de la victimisation de masse, il ose replacer les phénomènes dans leur contexte. A l'heure des slogans, il ose l'analyse. A l'heure de l'assimilation du communisme au nazisme, quelle honte, il ne recherche pas de racines dans l'Ancien régime, mais assume pleinement l'acte de naissance soviétique du système du renseignement en Russie. A l'heure du faux culte de la "transparence totale ciblée", il ose légitimer le droit de l'Etat à l'ombre. A l'heure du demi-dieu Individu, il rappelle l'intérêt public. Même la question de la glorieuse démocratisation du pays conduite par Gorbatchev rappelle à quel point il y a eu volonté de ne pas résoudre les problèmes du pays, le conduisant à sa chute.

A lire. A déguster. A réfléchir. Première partie aujourd'hui de la traduction en français de l'interview de A. Bortnikov du 19 décembre 2017 donné à Rossiïskaya Gazeta: "Le FSB remet les accents". Vu la taille du texte, la suite sera publiée demain.

lundi 1 janvier 2018

Bonne année 2018!



A nous tous qui avons la chance inestimable de vivre, de grandir et d'évoluer dans une société qui a poussé l'absurde à un niveau inégalé, qui a réussi l'exploit de concrétiser les rêves les plus fous des futuristes inhumains, qui a pu enfermer l'homme en lui-même à double tour - sans pour autant jeter la clé.

A tous ceux qui ont peur de chercher la clé.

Et à nous qui regardons ce spectacle avec des yeux effarés, il est temps de remémorer les mots immortels de Dostoïevsky, dans Souvenir de la maison des morts. Puisque semble-t-il notre monde s'est transformé en un gigantesque camp de détention, dans lequel les barreaux sont construits à l'intérieur de chaque individu, de chaque prisonnier, lui-même, tout au long de sa vie.

Parlant de ses codétenus, Dostoïevsky déclare:
La qualité suprême consistait pour eux à ne s'étonner de rien. Ils ne vivaient que pour l'apparence. Mais bien souvent l'air le plus insolent faisait place, avec la rapidité de l'éclair, à une plate lâcheté.

Bonne année 2018! Année qui n'a aucune raison d'être moins absurde que la précédente, mais rien ne nous empêche de la vivre dignement, sans trop de sagesse!